Les bénéfices des exercices d’équilibre pour les enfants + des jeux pour développer le sens de l’équilibre

Développer le sens de l’équilibre : des bénéfices pour les enfants

Les bénéfices des exercices d'équilibre pour les enfants + des jeux pour développer le sens de l'équilibre

Dans son livre J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir, Saverio Tomasello écrit que les activités physiques qui aident à développer l’équilibre sont très bénéfiques pour les enfants hypersensibles. Les sports qui favorisent l’équilibre aident les hypersensibles à vivre mieux (natation, judo, skate, roller, surf, ski, escalade, cirque, gym, danse, yoga…) mais, de manière plus simple, les jeux d’équilibre sur la pointe des pieds ou sur chaque pied ont également des effets bénéfiques.

Les zones cérébrales stimulées et renforcées par les activités physiques développant l’équilibre sont à la fois le cervelet  (l’ordinateur central du cerveau qui intervient dans la coordination) et l’insula (centre de la conscience de soi).

Les bénéfices des exercices d’équilibre

Les exercices d’équilibre aident les enfants, et en particulier les enfants hypersensibles, à :

  • se ressourcer, se reposer, se retrouver, se délasser,
  • se détendre corporellement, relâcher les tensions,
  • se recentrer, se rassembler quand ils ont tendance à se disperser,
  • s’apaiser mentalement en se concentrant sur les sensations corporelles,
  • gagner en confiance en soi,
  • avoir un meilleur sommeil, plus long et plus profond,
  • lâcher prise car tout passe par le libre jeu du corps vécu dans l’espace,
  • gagner en souplesse, en agilité et en fluidité de mouvements,
  • éprouver des émotions positives (l’entraînement à l’équilibre engendrant une impression agréable de légèreté, voire d’euphorie).

Certains enfants disent avoir l’impression de voler, de flotter dans l’air ou de retrouver la sensation rassurante de se sentir soutenus, comme quand ils étaient bébé, portés par leurs parents, ou aussi quand ils sont dans l’eau. Ils se sentent plus ouverts, plus libres et plus assurés. Les parents constatent aussi que cela développe la souplesse chez leurs enfants, leur adresse, leur agilité et que leurs mouvements deviennent plus fluides. Certains parents ont même remarqué que leur enfant devient progressivement moins agité, moins à vif, moins irritable ou susceptible… – Saverio Tomasello

Des jeux pour développer le sens de l’équilibre

Il est facile de proposer aux enfants des exercices ludiques d’entraînement à l’équilibre. Le pré requis est de trouver un espace suffisamment grand et sans danger (meuble à angles, différence de hauteur de sols…).

L’adulte peut d’abord proposer à l’enfant de se mettre sur la pointe des pieds et de tenir autant de temps qu’il peut dans cette position. Pour augmenter l’aspect ludique, l’enfant peut être invité à rester le plus longtemps possible (en battant son record précédent par exemple) ou à monter plus haut sur les pointes (en gainant bien les fesses, les abdominaux et en regardant un point loin devant).

Ensuite, l’adulte peut l’inviter à se tenir en équilibre sur une jambe seulement, puis sur l’autre. L’enfant commencera par sa jambe dominante. Là encore, des petits défis peuvent rendre les choses plus ludiques (rester le plus longtemps possible, essayer de monter sur la pointe des pieds en étant sur une jambe, faire les exercices en fermant un oeil puis les deux…).

L’adulte peut également montrer à l’enfant comment faire la planche en se penchant sur une jambe. Il pourra demander à l’enfant d’expliciter ses procédures : comment fait-il pour rester en équilibre ? pour retrouver son équilibre quand il penche ? arrive-t-il à identifier le point de bascule quand il perd l’équilibre ?

Par ailleurs, certains objets sont propices à l’entraînement de l’équilibre : des planches d’équilibre, des pédalgos, des objets fabriqués à partir d’une planche en bois sur une boîte de conserve, une poutre (ou une une branche d’arbre utilisée comme poutre lors d’une balade en forêt)…

Bouger, se retourner, s’entraîner à l’équilibre : des techniques d’auto régulation émotionnelle efficaces

Le fait de bouger et de mettre la tête en bas peut aider un enfant à revenir au calme lorsqu’il se fait submerger par ses émotions et participe à un développement harmonieux de son cerveau et de son corps.

Ainsi, quand un enfant s’agite, il peut être utile de lui proposer des activités qui impliquent le fait de renverser la tête. Cela peut lui procurer la stimulation sensorielle dont il a besoin et participer à son retour au calme.

Le simple fait de changer la position du corps a aussi des vertus calmantes. Il se trouve que les enfants savent en général ce dont ils ont besoin. Par exemple, un enfant qui tourne souvent sur sa chaise à roulettes a probablement besoin de ce mouvement parce qu’il l’apaise. Marie-Claude Maisonneuve, spécialiste des réflexes primitifs rémanents, explique que la rotation sur une chaise a des effets potentiellement puissants parce qu’elle redonne à l’enfant l’ensemble des stimulations sensorielles qu’il aurait dû recevoir pendant la gestation, moment critique pour l’évolution de ses réflexes primitifs.

On comprend mieux l’effet des mouvements du corps sur la régulation émotionnelle et pourquoi certains enfants vont tout le temps se balancer sur leur chaise, se faire tourner, marche sur la pointe des pieds ou faire des roues (c’était mon cas plus jeune : je passais mon temps à faire des roues et même des équilibres contre le mur du salon… et je me souviens que c’était vraiment irrépressible).

Plus nous bougeons, mieux nous sommes à même de réguler nos émotions et ceci est valable pour les adultes et les enfants, qu’ils soient hypersensibles ou non.

…………………………………………………………………………….

Source : J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir de Saverio Tomasello (éditions Leduc.s). Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander J’aide mon enfant hypersensible à s’épanouir sur Amazon ou sur Decitre. 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *