La carte mentale en trois dimensions : un support attrayant pour une mémorisation à long terme

La carte mentale en trois dimensions : un support attrayant pour une mémorisation à long terme

mind map trois dimension

Source : Enseigner autrement avec le Mind Mapping – Cartes mentales et conceptuelles de Pierre Mongin et Fabienne de Broeck (éditions Dunod)

Intérêts pédagogiques

Dans le livre Enseigner autrement avec le Mind Mapping (cartes mentales et conceptuelles), Pierre Mongin présente une forme de carte mentale en trois dimensions. La 3D ajoute du volume et du relief aux cartes mentales

La 3D permet aux enfants de manipuler, d’organiser et assimiler les informations : ils découpent, plient, collent, colorient… Ces activités génèrent des émotions positives et les enfants comprennent et mémorisent sans s’en rendre compte.

Une fois la carte mentale réalisée, ils s’amusent ensuite à manipuler les différents éléments : ils ouvrent, déplient, regardent, commentent, replient…

Les cartes mentales en 3D sont à la confluence des Mind Maps, des lapbooks et des sketchnotes.

Le matériel

  • Supports variés (feuille géante, carton, tableau…)
  • Matériaux variés (pièces à découper, origamis, papier de soie…)
  • Petits objets amovibles à fixer
  • Crayons divers (feutres avec différentes tailles de mines, crayons de couleurs, stylos…)

Elaboration

L’élaboration d’une carte mentale reprend les étapes de la carte mentale classique.

L’ajout de la 3D rappelle les principes du lapbook. Un lapbook est une sorte de livret décoré et personnalisé qui reprend des éléments autour d’une notion étudiée, sous forme

  • de dessins,
  • de tableaux,
  • d’écrits,
  • d’images,
  • de collages
  • de graphisme en tous genres.

L’objectif est de résumer des informations sur un sujet et de les organiser avec des moyens mobiles :

  • des rabats,
  • des pochettes,
  • des roues,
  • des languettes à tirer,
  • des volets,
  • des enveloppes,
  • des posts it

A chaque forme et à chaque mobile correspond une notion.

lapbook révisions

Différents usages

Un gabarit et des éléments prédécoupés pour la classe

L’enseignant peut imprimer deux feuilles par élève : une avec les pièces à découper, l’autre avec la carte gabarit. Les élèves collent les morceaux découpés sur la carte gabarit.

Les branches en 3D

Les branches peuvent être fabriquées à l’aide de pailles, de fil, de morceaux de laine..

Une carte temporaire

Il s’agit ici de déposer les objets relatifs au contenu de la carte mentale sur une carte temporaire. Par exemple, pour une carte sur la géométrie (rond, carré, triangle…), on peut dessiner une grande carte au sol et les élèves chercheront dans la classe les objets qui répondent aux caractéristiques des différentes formes et les déposeront sur les branches correspondantes au sol.

Une carte géante

Les élèves peuvent faire partie de la troisième dimension. On posera une carte mentale géante au sol et chaque élève se place au bout d’une branche et parle du contenu.

Les élèves peuvent aussi se déplacer de branche en branche pour mémoriser avec le corps.

Il est possible de prendre la carte en photo si les objets ne sont pas fixés.

Une carte en trois plans

Source : Enseigner autrement avec le Mind Mapping – Cartes mentales et conceptuelles de Pierre Mongin et Fabienne de Broeck (éditions Dunod)

……………………………………………………………………………………….

Source : Enseigner autrement avec le Mind Mapping – Cartes mentales et conceptuelles de Pierre Mongin et Fabienne de Broeck (éditions Dunod)

Commander  Enseigner autrement avec le Mind Mapping  sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *