jeux éveil musical

4 jeux d’éveil musical pour les petits

4 jeux d’éveil musical pour les petits à partir de 3 ans (proposés par une professeur de musique)

Valérie Sabbah est enseignante musicale et créatrice d’une boutique de jeux musicaux (www.valeriesabbah.com) pour apprendre la musique en s’amusant. Elle expose dans cet article la façon dont se déroulent ses cours d’éveil musical avec des enfants autour de 3 ans.

ETAPE 1 : écouter et classifier

L’éveil à la musique, comme l’indique son nom, c’est s’éveiller à la musique, aux sons qui nous entourent, et faire la différence entre un son harmonieux et un son qui ne l’est pas, la différence entre les « bruits » et la musique. La différence est certes évidente pour nous adultes, mais pouvoir faire cette différence relève d’un apprentissage.

Un son fait mal aux oreilles, un autre est rassurant, un autre strident, un autre suscite le mystère. L’univers des sons peut être source de questions, d’émerveillement voire d’angoisse pour un enfant et il est possible de l’éveiller à ce qu’il ressent lorsqu’il entend chacun d’entre eux.

L’éveil musical sert, entre autre, à classifier les sons. Pour cela, la première étape est d’écouter puis d’apprendre à différencier les sons.

Pour cela, on pourra utiliser les sons de la nature, les sons que l’on va provoquer soi-même (avec ses mains, avec sa bouche, sa voix, ses ongles, frottements, battements…), des CD avec des sons de toutes sortes (feu, pluie, animaux, pompiers….), des petits instruments (triangle, clochette, tambourin…).

jeu-eveil-musical
Le Sonomètre : un jeu musical pour découvrir les différents sons

ETAPE 2 : ressentir la musique

D’autres éléments complètent cette première approche, notamment l’écoute de la musique. De la même façon qu’on peut apprendre à faire la différence entre les sons, faire la différence entre certains styles de musique s’apprend également.

Les tout-petits ne “savent” pas, ils ressentent. Pas besoin de dire “C’est de la musique classique”, “C’est du rock”. On peut simplement leur demander de danser, d’exprimer avec leurs mots ou avec leur corps ce qu’ils ressentent, ce que chaque musique leur évoque.

C’est souvent très clair dans leur esprit, même s’ils ne peuvent pas encore s’exprimer clairement avec des mots.

 

ETAPE 3 : le rythme

La 3ème étape d’un cours d’éveil passe par le mime, utile pour s’approprier la notion de rythme. Afin de développer l’écoute, l’instinct musical et le sens du rythme, chanter des petites comptines accompagnées de jeux de mains est toujours un succès .

 

ETAPE 4 : le jeu et l’implication personnelle

Les jeux que Valérie conçoit viennent ajouter aux cours d’éveil musical une touche jusque-là encore inexplorée : l’implication personnelle à travers le jeu, pour une compréhension intrinsèque des bases du solfège.

jeux-eveil-musical-enfants
Même à 3 ans, un enfant souhaite jouer d’un instrument et a les capacités pour apprendre le solfège. Il a juste besoin de jouer, pas encore d’apprendre le solfège. Un enfant de 3 ans passe d’une activité à une autre très rapidement. Il suffit de regarder les enfants dessiner ou danser. En général, ils restent à leur activité 10 minutes maximum, puis passent à autre chose.
C’est pour cette raison que Valérie a créé des jeux d’éveil musical qu’elle considère comme une véritable nécessité dans ses cours. Elle a par exemple imaginé plein de petits jeux, issus de classiques indémodables (comme Jacques a dit, Cherchez l’erreur, les dominos..). Les enfants apprennent mieux quand ils s’amusent ! En voici une démonstration :

 

Comme dans tout acte éducatif, le plus important dans l’éveil musical reste le professeur. Il doit être enfant tout en étant adulte ! C’est son enthousiasme et sa bienveillance qui donneront envie à l’enfant d’explorer (ou non) l’univers musical.

………………………………………………………………………………………………………….

Pour compléter : Apprentissage de la musique : un exercice ludique et rythmique de découverte musicale pour les enfants

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Leave a Reply

Name *
Email *
Website