3 jeux d’expression écrite pour inviter les enfants à écrire en coopération (primaire et collège)

3 jeux d’expression écrite pour inviter les enfants à écrire en coopération (primaire et collège)

Dans son livre Faire écrire les enfants, Faly Stachak propose plusieurs idées de jeux coopératifs pour stimuler l’imagination, inventer des histoires écrites, jouer avec les mots et rire ensemble !

Pourquoi ? Parce que ? 

Sur le haut d’une page blanche, chacun écrit en secret une question commençant par “Pourquoi ?” (exemple : Pourquoi la lune est-elle ronde ?).

Chaque participant replie le haut de la feuille par derrière pour cacher la question posée, puis passe la feuille à son voisin de droite.

Sans regarder la question cachée, chacun écrit maintenant en haut de la page une phrase commençant cette fois par “Parce que” sans rapport avec la question inventée à la première étape (ex : Parce que les vaches donnent du lait).

Une fois le “Parce que” écrit, chaque participant découvre la question cachée et lit à haute voix la question et la réponse. Et on recommence un ou plusieurs tours de la même façon.

Pour fabriquer des métaphores

Ce thème de production d’écrit vise à donner de la vie aux mots et à construire des métaphores.

Chaque joueur écrit un sentiment, une émotion, un mot abstrait suivi de “C’est comme” sur un petit papier qu’il plie en quatre et pose au milieu de la table dans un premier tas (exemple : La peur, c’est comme; Le rire, c’est comme; La beauté/ mort/ jalousie/ le bonheur, c’est comme…).

Puis chacun écrit un groupe de mots : non commun, verbe à l’infinitif suivi ou non d’un complément, sur un petit papier qu’il plie en quatre et pose au milieu de la table, à côté du premier tas.

A tour de rôle, chacun tire au hasard un petit papier du premier tas puis du second tas et lit à haute voix (ex : L’écriture, c’est comme… un vol d’oiseau).

Bande dessinée collective

Chaque joueur choisit des images (personnages, animaux, paysages, ce qui lui plaît) dans des revues ou des magazines et les découpe. Les différentes images sont regroupées au centre d’une table.

Un premier participant prend une image au hasard, la colle sur une grande feuille de papier blanc ou sur une bande murale en carton.

Ensuite il dessine une bulle, écrit du texte à l’intérieur pour faire parler la personne ou l’animal. Si cela est nécessaire, pour un paysage par exemple, il peut aussi écrire au-dessus de l’image une ligne ou deux pour expliquer la situation (comme dans les vraies BD).

Après ce début d’histoire, un deuxième participant tire à son tour une autre image au hasard, la colle à coté de la première, remplit une bulle qui poursuit l’histoire.

Puis un troisième participant (et ainsi de suite jusqu’à la création d’une petite BD).

……………………………………………………………………………………….

Source : Faire écrire les enfants : 300 propositions pour écrire des histoires de Faly Stachak (éditions Eyrolles).

Commander Faire écrire les enfants sur Amazon.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *