Maternelle : 3 petits jeux pour développer l’activité motrice et cognitive des jeunes enfants

Maternelle : 3 petits jeux pour développer l’activité motrice et cognitive des jeunes enfants

Je vous propose trois petits jeux idéaux pour développer l’activité motrice et cognitive des jeunes enfants dès 3 ans.

1.Le jeu des couleurs

Bénéfices

  • Réviser les couleurs

En jouant sur la complexité (beige, bordeaux, turquoise, bleu ciel…) et les nuances (foncé/ clair), vous ferez travailler le vocabulaire de votre enfant sans qu’il s’en rende compte !

  • Développer la coordination motrice

L’enfant sera obligé de trouver des moyens d’utiliser les différentes parties de son corps pour atteindre le but recherché.

Matériel 

  • un espace plutôt grand dans lequel les enfants pourront courir
  • du mobilier et des objets de couleurs différentes

Règles du jeu

1. Vous annoncez aux enfants que vous allez jouer tous ensemble au jeu des couleurs. Les enfants devront toucher un objet de la couleur que vous allez annoncer. Ils pourront la toucher avec la main, le pied ou la tête/ le visage.

2. Vous annoncez une couleur : commencez par une couleur facilement identifiable, c’est-à-dire bien connue de tous les enfants qui participent au jeu et rapidement accessible dans l’espace du jeu.

3. Recommencez avec plusieurs couleurs en jouant sur la complexité des couleurs (beige, bordeaux), les nuances (marron foncé/ clair) et la disponibilité des couleurs dans la pièce.

4. Une fois que les enfants sont bien rodés, vous pouvez changer les règles du jeu : ils devront maintenant toucher 2 couleurs simultanément. Demandez-leur comment ils pourraient faire pour toucher deux couleurs en même temps. Il faut bien sûr qu’ils utilisent deux membres de leur corps (les deux mains, une main et un pied par exemple).

5. Si les enfants sont vraiment trop forts, vous pouvez passer à 3 couleurs ! Normalement, vous devrez entendre des rires dans toute la maison car ils seront obligés de s’allonger par terre, de croiser les jambes et les bras, de toucher une couleur avec la langue… laissez-les se débrouiller et vous serez étonné(e)s de leur imagination et de leur souplesse 🙂 !

 

2.Le jeu de la boîte à chaussures

Bénéfices

  • Travailler la découverte du monde

Les enfants devront faire des déductions à partir du poids des objets, de leur bruit à l’intérieur de la boîte. Ils sont obligés de réfléchir aux matières qu’ils connaissent, aux fonctions des objets qui les entourent, de se rappeler des couleurs qu’ils connaissent.

  • Développer l’attention et la mémorisation

Les enfants devront faire attention aux questions des autres enfants et mémoriser les réponses déjà données.

  • Apprendre à formuler des questions ouvertes.

Les enfants comprendront :

-l’intérêt des questions ouvertes. Une question ouverte va permettre au cerveau d’ouvrir une réflexion qui fournit suffisamment d’informations pour accéder à une réponse;

-les mots à utiliser pour commencer leurs questions (Comment ? Qui ? Quoi ? Combien ? Où ? Quand ? Pourquoi ? Quel(le) ? En quoi ?… ).

Matériel 

  • une boîte à chaussures bien fermée avec un élastique
  • des éléments de la vie courante (ampoule, crayon, rouleau de Scotch, petite bouteille, vis, boutons, téléphone…)

le jeu de la boîte à chaussures et questions ouvertes

Règles du jeu 

1. Vous cachez un objet dans la boîte à chaussures. Vous pouvez commencer par cacher des objets facilement reconnaissables (comme une balle car elle roule et le bruit est identifiable pour les enfants).

2. Vous annoncez aux enfants que vous avez caché un objet dedans et qu’ils devront le deviner en vous posant des questions. Si les enfants sont jeunes (moins de 5 ans) ou si c’est la première fois que vous jouez, vous pouvez préciser d’où est tiré cet objet (du salon, de la salle de bain, de leurs jouets, de la salle de classe…).

3. Faites passer la boîte à chaussures parmi tous les enfants qui joueront au jeu de la boîte à chaussures. Mettez-les bien en garde : personne ne regarde à l’intérieur de la boîte mais ils peuvent secouer la boîte pour entendre le bruit que fait l’objet et avoir une idée de son poids.

4. Vous avez deux possibilités ensuite :

  • soit vous laissez les enfants vous poser des questions spontanément (cela fonctionne bien au delà de 5 ans ),
  • soit vous donnez des exemples de questions pour qu’ils les reprennent (par exemple , à quoi ça sert ? en quelle matière est-ce ?).

Normalement, les enfants devraient commencer par poser des questions fermées (dont la réponse est oui ou non) et proposer des noms d’objets directement :

-est-ce que c’est fragile ?

-est-ce que ça sert à écrire ?

-est-ce que c’est un taille-crayon/ un bonbon/ une balle… ?

5. Amenez doucement les enfants à vous poser plutôt des questions ouvertes en leur précisant que vous ne répondrez pas aux questions qui demandent pour réponse oui ou non.
Expliquez-leur que les questions ouvertes leur permettront de collecter plus de réponses. Donnez-leur des exemples :

-de quelle couleur est cet objet ? au lieu de Est-ce vert/ rouge/ jaune… ?

-qui s’en sert ? ou quand s’en sert-on ? au lieu de Est-ce qu’on s’en sert dans la classe/ à table… ?

-à quoi ça sert ? au lieu de Est-ce que ça sert à jouer/ manger/ travailler… ?

3.Le jeu de Kim auditif

Bénéfices

Selon Antoine de la Garanderie (pédagogue), le jeu de Kim auditif est parfait pour s’entraîner au geste mental d’attention. Avec ce jeu, les enfants apprennent à évoquer auditivement pour ne rien oublier dans une liste. Les points forts de ce petit jeu :

  • évocation auditive d’images,
  • vocabulaire,
  • imagination.

Matériel 

Entre 5 et 15 objets selon l’âge des enfants : un verre, un livre, un petit jouet, des objets plus insolites (tire bouchon, tournevis, légume…)

Règles du jeu 

jeu kim enfants maternelle

Source : La méthode La Garanderie à la maison : 80 jeux pédagogiques pour apprendre

 

1.Posez les différents objets sur une table. Dites à l’enfant qu’un de ces objets va disparaître et qu’il faudra savoir lequel.

2.En montrant les objets, dites avec les enfants : “Sur la table, il y a un tournevis, un crayon, une pomme…”. Attendez quelques secondes et demandez à l’un des enfants : “Répète le nom des objets pour t’en rappeler”. L’enfant répète. Comptez jusqu’à 3 en silence puis demandez lui de répéter les mots, sans regarder le objets cette fois.

3.S’il n’y arrive pas, il répète les mots en regardant les objets puis il recommence. Selon la facilité avec laquelle il se souvient, ajoutez avec lui un ou plusieurs objets à la fois.

4.Une autre façon de faire est de raconter une histoire avec les objets dans l’ordre. C’est très efficace pour la mémorisation mais cela peut nécessiter de l’entraînement.

5.L’histoire peut être complètement loufoque (plus elle est drôle et inattendue, plus elle sera facilement mémorisée). Par exemple : “La fourchette attaque la banane; pour se cacher, la banane veut enfiler la chaussette. Mais la chaussette est en train de se laver avec l’éponge.” Cette méthode pourra être réutilisée par les enfants plus tard lorsqu’ils devront apprendre des listes par coeur en élémentaire ou plus tard.

6.Demander ensuite à l’enfant de se retourner et enlevez un objet.

7.Dites à l’enfant de réciter la liste ou de raconter l’histoire en regardant les objets pour trouver celui qui manque.

8.Plus l’enfant sera familier avec ce jeu, plus on pourra ajouter d’objets. Les enfants sont également très doués pour raconter leurs propres histoires.

Source : La méthode La Garanderie à la maison : 80 jeux pédagogiques pour apprendre de Bénédicte Denizot (éditions Eyrolles)

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *