Orthographe lexicale et vocabulaire : un livret pour des apprentissages actifs et progressifs

Je construis mon orthographe et mon vocabulaire (pour les élèves de CE2 jusqu’au collège, les “dysorthographiques”, et tous ceux qui ont des difficultés)

Présentation de l’éditeur

je construis mon orthographe et mon vocabulaireComment orthographier correctement le mot “grain” alors qu’il y a huit manières différentes d’écrire le son qui correspond à “ain” ? Pourquoi adopter la graphie “ai” pour le mot “graine” parmi les nombreuses manières d’écrire le son ɛ ?

La première originalité de ce cahier est de proposer de comprendre les règles orthographiques en les construisant au fil des apprentissages. Car il propose de classer les mots en fonction des lettres qui le composent et qui, en se combinant avec d’autres, produisent des sons très variés. Ainsi la lettre «a» produira le son [a] dans «granulé», le son [C] dans «grain», le son [è] dans graine.

En faisant apparaître des liens qui vont aider à faire les bons choix, on favorise l’entrée dans la logique de notre orthographe. En effet, l’appartenance du mot «granulé» à la même famille que «grain» et «graine» permet de comprendre la raison de choisir «ain» et non «in» dans grain, «ai» et non «è» dans graine. Le classement par lettre amène l’apprenant à entamer une réflexion sur le son qu’elle produit puis à consolider ses acquis sur les correspondances lettre/son.

La seconde originalité de ce cahier est de proposer une pédagogie de la lettre muette. En effet, 20 % des lettres de notre vocabulaire sont muettes et responsables d’un pourcentage bien plus important des fautes d’orthographe. Le classement permet une réflexion fine sur le rôle de ces lettres. Par exemple : il devra différencier la fonction de la lettre «s» dans «tu joues» (marque verbale), «gris» (marque lexicale) ou «les chats» (marque du pluriel).

Car c’est seulement en comprenant les règles que l’élève pourra les acquérir et les mémoriser. De plus, cette façon de travailler contribue à enrichir le vocabulaire de l’enfant.

Ce cahier n’est donc pas un répertoire orthographique se contentant de proposer un classement des mots par son ou tout simplement par ordre alphabétique. Ce livret est plutôt un outil d’observation et de réflexion sur notre orthographe. Il propose de classer les mots en fonction des lettres qui le composent.  Le travail des apprenants n’est pas réduit à la mémorisation d’une liste de mots mais l’apprentissage est actif et réfléchi : l’apprenant construit lui-même son savoir.  Les règles ne sont pas imposées par un adulte détenteur du savoir mais construites par l’apprenant grâce à son observation et un classement qui répond à des règles et une régularité qu’il découvre pas à pas.

Les apprenants sont toujours invités à chercher le classement le plus pertinent pour un mot.

orthographe lexicale ce difficultés

L’auteur se réfère au cadre théorique élaboré par Nina Catach. Les lettres de notre alphabet :

  • codent les sons (phonogramme)
  • sont parfois muettes et ont un rôle grammatical ou lexical (morphogramme)
  • distinguent les mots qui se prononcent de la même manière (logogramme)

Les mots ont été choisis en fonction de leur fréquence et il est possible d’en ajouter ou d’en mettre certains de côté selon les textes rencontrés en classe ou à la maison.

livret orthographe vocabulaire

Chaque double page propose une lettre à étudier. Les apprenants sont invités à ranger les mots contenant la lettre étudiée aux bons endroits (représentés par des maisons). Une maison correspond à un son et, dans chaque maison, les apprenants retrouvent ce qu’ils entendent (via l’alphabet phonétique), ce qu’ils voient (le graphème) et un exemple de mot à classer.

cahier orthographe ce

Ce livret s’inscrit dans un travail de longue haleine : inutile donc de vouloir remplir toutes les pages trop vite. Il peut être utilisé par plusieurs types de population :

  • des enseignants
  • des familles pratiquant l’Instruction en Famille
  • des personnes accompagnant des enfants en difficulté (soutien scolaire…)
  • des parents en renforcement des apprentissages scolaires

J’aime bien cette approche parce que les listes sont construites par l’apprenant (et non pas sous forme de photocopies distribuées par l’enseignant). Les apprenants peuvent ensuite s’y référer pour vérifier l’orthographe d’un mot  ou pour ajouter un mot dans les maisons au gré des lectures. L’auteur a d’ailleurs prévu sur les côtés des onglets à découper pour une recherche par lettre facilitée.

J’ai également aimé le lien avec les mots de la même famille. La mise en page est agréable et incite les enfants à prendre plaisir dans l’apprentissage de l’orthographe  lexicale.

cahier orthographe vocabulaire ce2

On retrouve à la fin du livret des observations sur les lettres rappelant les règles orthographiques et les exceptions.

difficultés orthographe

Pour les élèves de CE2 jusqu’au collège, les “dysorthographiques”, et tous ceux qui ont des difficultés

Une petite difficulté : la maîtrise de l’alphabet phonétique international est requise (ou, à défaut, un tableau d’équivalence sera nécessaire).

……………………………………………………………………….

Je construis mon orthographe et mon vocabulaire de Pierre Puddu (éditions Tom Pousse). Disponible en librairie, en centre culturel ou sur internet.

Commander Je construis mon orthographe et mon vocabulaire sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *