Mon imagier des sons : associer un son à une illustration pour apprendre à lire

Mon imagier des sons : associer un son à une illustration pour apprendre à lire

imagier des sons lecture

Présentation de l’ouvrage

mon imagier des sonsOrthophoniste, spécialisée dans la prévention des troubles du langage et de la dyslexie, Monique Conscience a créé une méthode d’apprentissage de la lecture et de l’écriture qui s’appuie sur la maîtrise de la parole et du langage.

L’illustration de chaque son par un dessin associé au dessin de l’articulation permet :
-D’améliorer l’attention visuelle et auditive,
-D’identifier les sons et les lettres,
-De reproduire le son de la lettre, c’est-à-dire le phonème,
-De renforcer la conscience phonologique,

Les enfants vont créer des relations affectives très fortes avec les images qui deviennent de fabuleux outils de référence tout au long de cet apprentissage.
Public : dès 3 ans.

Les points forts

A chaque son abordé, un mot de référence qui fait lien avec le son introduit est proposé.

Ainsi, dans cet ouvrage, le son [n] produit par la lettre N est illustré par la lettre N écrite en scripte minuscule dont les ponts représentent les cloisons nasales (en référence au mot narine). Il est possible d’accompagner la présentation de la lettre par la prononciation du son [n], le geste autour du nez et de montrer l’image de l’imagier.

La présentation du son est complété par un schéma de la bouche et une explication du positionnement de la bouche, des lèvres et de la langue pour produire le son.

A travers ce tryptique (dessin de la lettre, dessin de la bouche et explications), les enfants s’entraîneront à produire des sons et à porter attention à la position de leur bouche pour bien différencier les sons.

Par ailleurs, le recours à l’illustration des lettres + ce qui se passe dans la bouche peut aider les enfants à avoir un support visuel pour distinguer certaines lettres qu’ils peuvent avoir tendance à confondre (comme b et d ou p et q). Ainsi, le b est représenté avec un le ventre d’une femme enceinte (bébé) et le d avec les fesses (le derrière). Le p représente le casque du pompier et le q la queue d’un animal. La mémoire visuelle est stimulée afin d’avoir des appuis pour ne plus les confondre.

Cet ouvrage aborde également les sons complexes (formés de deux et trois lettres), toujours de la même manière : un mot référence, une illustration du graphème, une illustration de la bouche et le son écrit en lettres scriptes puis déclinés dans d’autres écritures (majuscules, écriture attachée).

Le grand avantage de cette présentation est qu’elle permet de faire preuve de créativité à partir des présentations proposées (par exemple, un oiseau est utilisé pour aborder le son [oi] et il est possible de dire que la bouche s’ouvre à la fin du son comme le bec d’un oiseau).

Il est possible d’utiliser cet imagier des sons pour apprendre à lire ou comme support de soutien à la lecture pour les enfants en difficulté (remédiation pour les enseignants, en famille, orthophonistes).
…………………………………………
Mon imagier des sons de (éditions Larousse) est disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet.

Commander Mon imagier des sons  sur Amazon ou sur Decitre

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *