[La gestion de classe avec la discipline positive] Comment trouver des solutions et passer des accords avec les élèves ?

[La gestion de classe avec la discipline positive] Comment trouver des solutions et passer des accords avec les élèves ?

gestion de classe discipline positive

Dans son livre La discipline positive en classe, Jane Nelsen pose plusieurs questions pour souligner l’importance de la recherche de solutions et d’accords entre enseignants et élèves :

 

  • Avez-vous remarqué combien les élèves se montrent responsables lorsqu’il s’agit de tenir un engagement qui est important à leurs yeux  ?
  • Sommes-nous plus facilement tentés d’entreprendre quelque chose qui fait partie de nos priorités, ou quelque chose que nous n’avons pas envie de faire  ?
  • Qu’est-ce qui nous aide le plus à accomplir les tâches que nous n’avons pas envie de faire  : lorsque l’on nous traite avec respect ou irrespect  ?

Jane Nelsen souligne que le fait de trouver des solutions gagnant/ gagnant, de passer des accords et d’assurer un suivi efficace est beaucoup plus amusant et consomme moins d’énergie que les remontrances, les sermons et les punitions. Cette manière d’aborder la discipline en classe aide les élèves à développer leur sentiment de compétence tout en leur enseignant l’importance de contribuer à la vie de classe. C’est aussi une excellente alternative aux approches aussi bien punitives que permissives puisqu’il permet de prendre en compte les besoins de la situation dans la dignité et le respect de tous.

Enfin, trouver un accord et en faire le suivi est une façon d’aider les enfants à développer les compétences de vie dont ils auront besoin pour avoir une bonne estime d’eux-mêmes, tout en contribuant à la société dont ils font partie.

5 étapes de la recherche d’un accord entre enseignants et élèves avec la discipline positive

1.Engager une discussion au cours de laquelle chacun aura l’opportunité d’exprimer ses sentiments et ses pensées sur la problématique (en temps d’échange en classe ou durant un rendez-vous avec un ou plusieurs élèves).

2.Réfléchir ensemble aux solutions possibles, puis en choisir une sur laquelle élèves et enseignant sont d’accord.

3.S’accorder sur une période donnée durant laquelle la classe va essayer la solution choisie .

4.Bien connaître les élèves  permet d’intégrer l’idée qu’ils ne respecteront pas toujours l’accord passé et donc de prévoir un temps de suivi et de renégociations.

5.En respectant leur part de l’accord, les enseignants mettent les élèves devant leurs responsabilités et stimulent leur coopération.

Un exemple de gestion de classe avec la discipline positive

Dans une classe de CM2, des élèves se disputaient à propos de l’attribution du ballon de foot pendant les récréations. Leur enseignant leur proposa alors de trouver des solutions par eux-mêmes : «  Je garde les ballons jusqu’à ce que vous ayez trouvé tous ensemble un système vous permettant de les partager sans vous disputer. Dès que vous aurez une proposition adéquate, vous pourrez faire un essai.  »

Au début, les élèves râlèrent puis se mirent à chercher des solutions ensemble qui conviennent à tous et qui soient applicables facilement. La solution sur laquelle les enfants se mirent d’accord prit cette forme  : «  On a trouvé une solution  : la première partie de la liste alphabétique peut avoir les ballons le lundi et le mercredi, et l’autre moitié le mardi et le jeudi. Les vendredis sont des jours libres. On est tous d’accord.  »

Dans cet exemple, si les querelles autour de l’attribution du ballon recommence, l’enseignant peut faire un suivi de l’accord initial  : «  Retour à la table des solutions  : votre système de partage des ballons ne semble pas encore au point. Dites-moi quand vous serez prêts à essayer de nouveau, et vous pourrez vous récupérer les ballons.  »

Ce type de suivi est une façon bienveillante de guider les élèves vers ce qui doit être fait dans leur intérêt et d’investir le lien éducatif avec respect pour eux-mêmes et pour les autres. Le suivi, qui peut passer par des questions du type  «  Quel était la condition pour…  ?  » ou «  La solution qu’on avait trouvée ne fonctionne plus : que faire ?  comment le faire ?», contribue à rendre les élèves actifs et favorise la coopération et le vivre ensemble.

……………………………………………………………….

Source : La Discipline positive dans la classe de Jane Nelsen et Lynnn Lott (Editions Toucan)

You may also like...

1 Response

  1. 20 August 2018

    […] Lire aussi : [La gestion de classe avec la discipline positive] Comment trouver des solutions et passer des accor… […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *