5 clés pour favoriser la compréhension de texte des enfants

5 clés pour favoriser la compréhension de texte des enfants

La clinique Proaction (Québec) propose dans cette vidéo des pistes pour développer la compréhension en lecture des enfants. Il est rappelé que la lecture à plusieurs reprises d’un même livre a de multiples bienfaits et que ce n’est pas une pratique à décourager chez les enfants.

1.Transmettre l’amour de la lecture dès le plus jeune âge

Lire des livres aux bébés et aux enfants dès le plus âge représente un trésor pour leur développement. Leur permettre d’accéder aux livres en autonomie est utile pour construire un rapport positif et attractif aux livres. Par ailleurs, proposer une diversité de lectures (sur la forme aussi bien que sur le fond) a son importance.

2.Lire le titre du livre en amont

Lire le titre en amont permet d’échanger sur les évocations et les idées qui viennent aux enfants sur le thème du livre.

3.Utiliser les images des albums pour éclairer des incompréhensions

Les images peuvent être utiles pour éclairer des éléments de l’histoire que les enfants ne comprennent pas bien. Certains pédagogues estiment que les livres avec images n’aident pas à l’apprentissage de la lecture parce que les enfants se “reposent” sur les images et risquent de ne pas comprendre les nuances et les détails que porte le texte. Là encore, proposer une diversité de livres permettra de compenser ces effets.

4.Expliciter et travailler les mots inconnus

Le travail sur le vocabulaire permet à l’enfant de gagner en autonomie dans la compréhension des textes. Face à un mot inconnu, on peut leur demander de trouver des mots de la même famille ou de le remettre dans le contexte, de faire des hypothèses sur le sens du mot puis de vérifier dans le dictionnaire.

 

5.Encourager les évocations personnelles

La narration avec les propres mots de l’enfant est un exercice à forte valeur ajoutée d’un point de vue pédagogique. Demander à l’enfant de bien écouter l’histoire afin de pouvoir la dire avec ses mots ensuite influence plusieurs compétences : l’attention, l’évocation mentale, l’expression orale, la construction logique d’un récit…

On pourra également encourager l’enfant à faire part des images mentales qu’il évoque dans sa tête : des images ? des films ? des mots ? autre chose ?

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *