Double tâche et troubles dys : des adaptations pédagogiques sont indispensables

Double tâche et troubles dys : des adaptations pédagogiques sont indispensables.

Double tâche et troubles dys

Pour que le cerveau puisse traiter deux tâches simultanément, il faut qu’une de ces deux tâches soit automatisée (c’est-à-dire effectuée sans effort conscient et sans besoin d’y attention). En effet, le cerveau humain est mono tâche. La gestion d’une tâche non automatisé sollicite toutes ses ressources attentionnelles.

Une tâche automatisée est donc peu coûteuse en effort attentionnel. le problème est qu’à l’école, de nombreux apprentissages ne sont pas des tâches automatisées (elles vont le devenir à force d’entraînement mais demandent un grand effort attentionnel au départ).  C’est pourquoi les situations de double tâche sont à proscrire parce qu’elles peuvent aller jusqu’à la surcharge cognitive.

Par exemple, dans le cadre d’un trouble de la lecture, le déchiffrage n’étant pas automatisé, il est difficile de  comprendre ce qui est déchiffré et de réfléchir, analyser en même temps.

Quand le cerveau gère une tâche non automatisée, il ne peut pas répartir ses ressources attentionnelles sur d’autres actions cognitives. Il se retrouve alors en situation de double tâche.

Les élèves porteurs d’un trouble dys- sont très souvent dans cette situation car ils éprouvent des difficultés à automatiser les activités cognitives de bas niveau (lire, écrire, compter, s’exprimer, réaliser un geste). En conséquence, les activités cognitives dites “de haut niveau” (réfléchir, analyser, planifier, comparer…) sont inaccessibles ou alors au prix d’une extrême fatigue.

C’est la raison pour laquelle des adaptations pédagogiques sont indispensables pour permettre aux élèves dys- d’avoir accès aux tâches de haut niveau.

Des suggestions pour éviter les situations de double tâche aux enfants dys dans ces articles :

 

 

 

 

 

………………………………………..

Source : Brochure Pédagogie et Neuropsychologie : Quelles stratégies pour les enseignants ? de Rémi Samier et Sylvie Jacques

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *