Des écoles qui rendent les enfants heureux ?

Des écoles qui rendent les enfants heureux ?

Antonella Verdiani, docteure en sciences de l’éducation, formatrice et fondatrice du mouvement Printemps de l’Education, partage avec nous sa vision de l’enseignement et de l’éducation.

Cultivez là où c’est déjà fertile !

2 choses fondamentales en chacun 

  • La capacité de rêver
  • La joie de vivre

On inflige une cruauté ordinaire aux enfants en tuant leur capacité à rêver.

Antonella Verdiani part du principe que les méthodes d’enseignement basées sur la liberté, le rythme des enfants et leur capacité à rêver permettent d’apprendre sans fatigue.

Que veut dire éduquer à la joie ?

Éduquer à la joie, c’est permettre aux enfants d’être en contact direct avec le monde, le ciel et la Terre, avec les animaux, avec les gens.

L’étymologie de “joie” en sanskrit est “yuj” : le lien, la connexion, la reliance. Quand les enfants font quelque chose qu’ils aiment, ils oublient le monde autour d’eux et ils apprennent sans fatigue.

L’éducation à la joie permet de réintroduire le bonheur à l’école : une école fondée sur l’épanouissement des enfants, des enseignants et des parents pour que l’enfant exprime “son trésor intérieur”.

Mme Verdiani pense que les notes, les classements, la sur-représentation de l’écrit dans l’évaluation, la prépondérance des diplômes et l’esprit critique français sont les principales causes de la souffrance à l’école. Ils génèrent stress, comparaison et peur de l’échec.

Maria Montessori ou Célestin Freinet avait déjà compris les méfaits d’un système éducatif trop rigide et mis en pratique ces idées. Bien qu’ils n’aient pas été beaucoup écoutés en leurs temps, de plus en plus d’enseignants et d’éducateurs ont repris le flambeau et inventent de nouvelles pratiques pédagogiques. Ces pratiques effectives en classe ont pour point commun : la liberté, le respect du rythme de l’enfant et de sa capacité à rêver.

La joie d’apprendre est autant indispensable à l’intelligence que la respiration au coureur. – Maria Montessori

Antonella Verdiani est l’auteure du libre Ces écoles qui rendent nos enfants heureux : pédagogies et méthodes pour éduquer à la joie (éditions Actes Sud) dans lequel elle cite de nombreux exemples pour éduquer autrement. C’est possible et c’est en cours !

L’une des significations du mot “éduquer” est “tirer hors de”, c’est-à-dire soustraire à l’ombre la partie la plus généreuse et la plus ingénieuse des individus pour les accompagner vers leur épanouissement.

Atteindre ce but par l’éducation et l’école semble le chemin le plus simple pour faire des adultes responsables, autonomes et libres, engagés dans des parcours de vie choisis plutôt que subis.

En France et dans le monde entier, des initiatives éducatives novatrices naissent tous les jours. De plus en plus d’écoles publiques ou privées, à la maison, à la ferme, en communauté, autogérées, démocratiques, ouvertes, libertaires, osent aujourd’hui se détourner d’une conception de l’éducation imposée par les institutions.

Partout, des gens s’organisent pour trouver des alternatives au système éducatif actuel : des enseignants qui aiment leur métier et qui, au sein de l’école publique, tentent des expériences épanouissantes; des parents qui se fédèrent pour créer des écoles dans leur village, des mères qui enseignent leurs savoir-faire traditionnels au sein de l’école de leurs enfants…

Des jeunes aussi, qui inventent de nouvelles façons de s’éduquer par l’autoformation ou l’apprentissage par les pairs, comme à la Brockwood Park School en Angleterre ou à Last School à Auroville, en Inde, où ils décident librement d’étudier les matières qu’ils aiment, sans se préoccuper de notions d’évaluations, d’examens ou de niveau scolaire.

Ainsi, naissent des mouvements et des courants nouveaux, basés sur des pédagogies alternatives. Si certaines d’entre elles – quoique mal connues – sont relativement familières, comme les pédagogies Steiner, Montessori ou encore Freinet, d’autres se développent et sont à découvrir, comme celle de l’éducation lente (la “Slow School” ou la pédagogie de l’escargot), de l’éducation démocratique inspirée par les idéaux libertaires (EUDEC, Aero, etc.), de l’école à la maison ou de l’instruction en famille…

Ce livre, richement documenté, propose un tour d’horizon de toutes ces initiatives éducatives innovantes, en détaillant à la fois la spécificité et l’originalité de chacune d’elles. Conçu de manière pratique, il fournit aux parents, citoyens et enseignants des informations et références pour découvrir des écoles qui replacent l’enfant et son épanouissement au coeur du processus éducatif.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *