créativité enfants école

L’importance de cultiver la créativité des enfants (à l’école et à la maison)

L’importance de cultiver la créativité des enfants (à l’école et à la maison)

La créativité, une définition ?

La créativité n’est pas que pour les artistes : c’est aussi pour les entrepreneurs (à la recherche de nouvelles opportunités), pour les ingénieurs (qui tentent de trouver des solutions), pour les parents (qui souhaitent transmettre à leurs enfants une visions plus large du monde), pour les enfants.

La créativité augmente au fur et à mesure qu’on lui donne une routine et des habitudes. La créativité est un réflexe et ce sont les réflexes qui conditionnent de bonnes habitudes de travail qui permettent d’utiliser au mieux la créativité.

André Tricot, psychologue et professeur à l’université,  définit la créativité comme la capacité à trouver une solution originale à un problème ouvert.

Le problème est vu ici comme un but à atteindre sans solution immédiate et facile. Le fait qu’il soit ouvert suppose qu’il existe plusieurs solutions possibles et que la résolution du problème consiste à en choisir une parmi d’autres.

La solution est bonne quand ce qui est conçu satisfait les besoins déclenchés par le problème.

L’originalité tient au caractère original, pertinent, non commun et non spontané de la solution trouvée.

citation créativité

 

La créativité, ça s’apprend ? ça s’enseigne ?

Ken Robinson explique que les personnes les plus douées pour la pensée divergente sont… les enfants de moins de 5 ans ! Les personnes les plus créatives au monde sont les enfants de maternelle !

Il décrit un test mené pour évaluer le potentiel en termes de pensée divergente : 98% des enfants de moins de 5 ans évalués sont considérés comme des génies en termes de pensée divergente. Ce pourcentage diminue régulièrement quand les enfants vieillissent.

Ken Robinson en tire deux conclusions :

  1. Nous possédons tous une capacité naturelle à penser de manière divergente et à faire preuve de créativité,
  2. Cette capacité se détériore avec le temps.

Pour illustration, je repense à une anecdote qu’une amie m’a racontée : elle avait acheté du maquillage pour enfants à l’occasion de l’anniversaire de sa fille et une petite fille voulait un maquillage de fleur avec du violet. Or il n’y avait pas de violet sur la palette et mon amie lui a donc répondu que ce n’était pas possible. La petite fille lui a alors demandé si le mélange du rouge et du blanc ne pourrait pas donner du violet… mon amie s’est étonnée de son propre manque de créativité et de la pertinence de la proposition de la fillette. Elles ont fait plusieurs tests avant de trouver le “bon” violet !

Le système scolaire traditionnel participe en partie à cette détérioration. Ainsi, plutôt qu’apprendre ou enseigner la créativité, il serait plus juste de chercher à “cultiver” la créativité des enfants.

Etre créatif, ce n’est pas un don; c’est être à l’écoute de soi.

Être compétent : nécessaire ? suffisant ? handicap ?

La connaissance et l’expertise, nécessaires pour faire preuve de créativité

André Tricot explique qu’être compétent facilite la résolution de problème. La compétence permet de :

  • libérer des ressources intellectuelles pour réfléchir et ne pas aller au plus simple, au plus évident;
  • bien poser le problème, se poser les bonnes question, la probabilité de trouver une solution originale résidant dans la qualité de la définition du but;
  • connaître les solutions existantes, voir en quoi elles ne conviennent pas, éventuellement s’appuyer sur les lacunes ou les forces de ces solutions comme point de départ.

 

Le psychologue prend pour exemple Mozart et Einstein : c’est parce qu’ils étaient des experts dans leurs domaines qu’ils ont pu atteindre des sommets de créativité.

Pour des enfants, la compétence ne s’entendrait pas forcément au sens d’expertise, de connaissances pointues dans un domaine mais plutôt au sens de découverte du monde et des gens, à leur niveau de compréhension.

Je pense à un exemple du type : “Fabriquer un arbre en Lego“.

Il s’agit alors pour les enfants d’avoir diverses conceptions d’arbres en tête : cela peut être un sapin, un chêne, un palmier, un gros arbre centenaire ou un petit arbuste, un arbre vert au printemps ou un arbre nu en hiver, un arbre avec ou sans fruits… Plus l’enfant aura de représentations d’arbres en tête, plus il pourra se montrer créatif en fonction du matériel à disposition. Ainsi, comment construire un arbre avec seulement des cubes oranges et rouges ? C’est seulement possible si l’enfant pense aux couleurs des feuilles d’un arbre en automne.

D’où l’importance de la lecture de toutes sortes de livres aux enfants, des sorties culturelles, des balades en nature, des activités manuelles et sensorielles, du sport et du mouvement, de la cuisine, de l’encouragement de l’expression orale et du questionnement, ou encore du jeu libre et de la lenteur.

 

Connaissances et expertises, nécessaires mais pas suffisantes !

pensée divergente des enfants

 

Être expert, parfois un handicap !

Il est difficile de se défocaliser quand plusieurs réponses sont imposées à une question ou quand nous avons pris l’habitude de raisonner avec des idées apprises et répétées. Notre cerveau est comme bloqué : il a du mal à aller chercher ailleurs. Être créatif, c’est mettre de côté le chemin court pour prendre des chemins de côté.

Le chemin le plus court, le plus simple, le plus évident, le plus habituel n’est pas toujours le meilleur.

En ce sens, la créativité s’apprend : c’est apprendre à prendre du recul sur ce qu’on a tellement intégré qu’on a l’impression que ça vient tout seul. c’est apprendre à mettre en doute la ou les premières idées.

 

Du temps pour s’ennuyer

Les temps de repos offerts par une tâche simple (comme le coloriage) ou par l’ennui permettent de stimuler la créativité à tout âge.

Deux chercheurs britanniques (Sandi Mann et Rebekah Cadman de l’Université de Central Lancashire) ont conduit une étude qui suggère que l’ennui peut avoir un impact positif sur la créativité parce qu’il nous laisse le temps de :

  • divaguer,
  • rêvasser,
  • réexaminer des situations ou problèmes rencontrés précédemment.

Pendant une activité automatique, l’esprit libéré a le loisir de repenser à des situations rencontrées précédemment et de chercher de nouvelles solutions, de nouvelles pistes.

Les activités ennuyeuses permettent l’émergence d’idées nouvelles qui ne verraient pas forcément le jour si l’esprit était constamment occupé

 

L’éducation créative, un antidote puissant à la violence ? 

L’art et la communication sont les deux antidotes non violents à la violence. – Jacques Salomé

Pour Jacques Salomé, notre créativité oubliée est source d’immenses possibilités. Selon lui, l’école de demain pourrait (devrait ?) transmettre des savoirs être et des savoirs créer au-delà des savoirs faire.

 

Dans cet article, 10 pistes pour libérer et encourager la créativité de enfants :

comment cultiver la créativité des enfants

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

One thought on “L’importance de cultiver la créativité des enfants (à l’école et à la maison)

Leave a Reply

Name *
Email *
Website