Les bénéfices de favoriser la coopération entre élèves pour les activités d’écriture (grammaire, orthographe, expression écrite)

Les bénéfices de favoriser la coopération entre élèves pour les activités d’écriture (grammaire, orthographe, expression écrite)

Les bénéfices de favoriser la coopération entre élèves pour les activités d’écriture (grammaire, orthographe, expression écrite)

La collaboration entre pairs est un facteur permettant aux élèves de progresser dans leurs compétences écrites. Selon le rapport Écrire et rédiger : comment guider les élèves dans leurs apprentissages. Synthèse des recommandations du Cnesco (2018) ,  la collaboration entre élèves améliorerait les écrits des élèves au primaire et au collège, au plan de :

  • la correction de la langue
  • la prise de conscience que le texte produit s’adresse à un destinataire
  • la transmission du sens
  • les compétences individuelles (stratégies des élèves, esprit critique)

Cette coopération peut prendre plusieurs formes :

  • travail en duo avec des élèves « soutien »,
  • travail en petits groupes
  • travail en classe entière…

Cette coopération doit être préparée en amont par l’enseignant. Ce dernier pourra fournir des outils et sera garant de l’expression de chacun des participants. Le travail collaboratif permet par ailleurs aux enseignants de prendre conscience de la diversité des élèves dans la classe.

Les échanges entre élèves contribuent à l’amélioration des productions d’écrits.

En classe, les échanges entre élèves contribuent à l’amélioration des productions écrites. Le travail en coopération est particulièrement efficace pour :

  • discuter les formulations,
  • reformuler,
  • confronter les compréhensions,
  • verbaliser les stratégies.

La coopération permet de comprendre l’apport de chaque élément, développe les capacités argumentatives des élèves et peut déconstruire des savoirs erronés. Il nourrit également l’esprit critique et contribue au développement et à l’autonomie des élèves et à l’émancipation des élèves.

Par exemple, le travail collectif peut porter sur une question de compréhension où chacun développe son point de vue et verbalise sa démarche de compréhension. L’enseignant veille à ce que les élèves qui ont des difficultés à s’exprimer soient effectivement impliqués. Il est également possible de créer des dynamiques de révision stimulantes, en classe entière, en petits groupes, ou en binômes « tuteur-tutoré ».

Des exemples d’activités collaboratives en écrit

Les élèves peuvent proposer au groupe de reconstruire un texte dont ils auraient supprimé certaines parties et comparer les informations essentielles qui auraient disparu et les informations inutiles qui demeurent. On peut aussi créer des dynamiques de révision stimulantes, en prenant par exemple appui sur des tuteurs « re-formulateurs ».

Le travail collectif peut porter sur une question de compréhension où chacun développe son point de vue éclairé par sa propre culture, ou verbalise sa démarche de travail ou de compréhension, ses stratégies pour comprendre.

À condition que  l’enseignant veille à ce que les élèves qui ont des difficultés à s’exprimer soient effectivement impliqués, le travail en coopération peut permettre à ces derniers de légitimer leurs points de vue et leur donner les moyens (notamment le vocabulaire) pour s’exprimer.

……………………………………………………………………………

Source : Cnesco (2018). Écrire et rédiger : comment guider les élèves dans leurs apprentissages. Synthèse des recommandations. https://www.cnesco.fr/fr/ecrire-et-rediger/

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *