5 points pour rendre une copie propre et lisible (examen, concours, devoir surveillé)

5 points pour rendre une copie propre et lisible (examen, concours, devoir surveillé)

comment rendre une copie propre et lisible

1.Eviter les ratures

Une copie propre, c’est une copie sans rature (ou alors le moins possible et sous forme de trait fin tracé à la règle) ni gros pâté.

On a le droit de se tromper mais mieux vaut se corriger en pensant au correcteur et à la lisibilité : comment rendre mes corrections lisibles sans décourager le relecteur ?

Le blanco peut être utilisé mais ne sert pas à remplacer des pâtés noirs par des pâtés blancs. Soit il faut savoir être patient et attendre que ça sèche avant de réécrire, soit il faut utiliser une souris blanco.

2.Aérer la copie

Une copie avec des espaces ou des renvois à la ligne entre les réponses, paragraphes, idée est agréable à lire et à corriger.

Par ailleurs, il est important que le correcteur puisse identifier facilement les éléments importants : ces derniers pourront être soulignés, encadrés ou identifiés d’une manière ou d’une autre. La clé est toujours de se mettre à la place du correcteur.

Enfin, il est utile de penser au professeur qui aura des annotations à mettre sur la copie. Il est plus agréable pour ce dernier d’avoir des espaces dédiés (dans une marge par exemple ou alors plusieurs lignes sautées entre les paragraphes.

3.Une écriture lisible

Les copies doivent être lisibles  : les écritures «  pattes de mouche  » sont par exemple indéchiffrables. De même, les stylos qui bavent ou les écritures trop appuyées qui se voient au dos ou, pire, qui trouent la feuille.

Pour les correcteurs, il est tentant de dire «  J’ai pas pu lire, j’ai pas mis de point  !  »

Ce n’est pas aux professeurs correcteurs de faire l’effort de déchiffrage, mais à l’étudiant de se rendre compréhensible.

4.L’importance de la relecture

Bien que la relecture passe souvent à la trappe faute de temps, elle reste une tâche essentielle qui peut faire la différence dans la note finale. La relecture peut porter sur plusieurs points :

  • Les éléments d’identification (nom, prénom, n° de candidat, sujet…)
  • Le respect des consignes
  • Ponctuation
  • Structure des phrases
  • Orthographe
  • Les sources (sources citées, auteurs de citation mentionnés…)
  • La présentation (Les différents éléments de réponse sont-ils marqués visuellement (saut de ligne entre les parties, numéro des exercices souligné, résultat de problème mathématique encadré…) ?

5.Une question clé

La question clé qui va garantir une copie propre et lisible est celle-ci : est-ce que j’aurais envie de lire et corriger ma propre copie ? Si la réponse est non, cela signifie probablement que le professeur non plus. Il peut être utile de prendre du temps pour faire le point sur les éléments à prioriser pour rendre des copies plus propres et lisibles lors des examens/ concours/ devoirs surveillés.

 

……………………………………………………….

Source : Je déchire au lycée : 40 conseils pour arriver au bac sans galère  de David Alfroy et Cécile Sauvan (éditions Librio).

Commander Je déchire au lycée sur Amazon ou sur Decitre.

 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *