Comment planifier les révisions ? Une méthode efficace en 4 temps

Planifier les révisions en 4 temps

Une méthode efficace pour planifier les révisions des examens est l’approche progressive avec une montée en puissance en quatre temps.

Temps 1 : le compréhension

La première phase est une phase de compréhension, quasi immédiate après le cours. Le soir même est le mieux, au pire le week-end suivant.

On prend les notes et on les complète. On organise ses pages ou ses fiches. On essaie de repérer :

  • la structure du cours (nom des chapitres, titres, sous titres, mots clés)
  • les idées essentielles à retenir :
    • concepts,
    • formules,
    • théorèmes…

Les fiches de révision peuvent prendre plusieurs formes :

Il est important de ne rien laisser dans l’ombre :

  • s’il manque des données, les chercher dans des livres, sur internet, dans d’autres cours, après de camarades…
  • si des points sont incompris, demander conseil à un ancien étudiant, interroger le professeur ou l’assistant.

Cette phase permet de mettre au clair un contenu, de commencer à engranger le maximum de connaissances et de les situer alors que le cours est encore bien “en tête”.

L’aboutissement de ce premier temps est d’avoir des fiches de cours cohérentes, bien présentées et complètes.

Ensuite, on passe sur les matières à exercices. Cela peut aider à comprendre le contenu. Les exercices peuvent venir des annales ou des examens blancs afin de maximiser l’efficacité des révisions en fonction des caractéristiques de l’épreuve préparée.

Temps 2 : les révisions stricto sensu

Le deuxième temps commence au plus tard trois mois avant l’examen ou le concours. Elle doit permettre de revoir et de se remémorer toutes les fiches dans leurs grandes lignes et leurs idées principales.

La réalisation d’un plan écrit ou la récitation à haute voix des parties principales est alors d’une grande aide pour une mémorisation plus active, plus dynamique.

On pense à compléter les connaissances par des quiz et des exercices afin d’auto évaluer le niveau des réponses.

Un programme de révision est utile. Ce programme doit tenir compte :

  • des coefficients des épreuves (plus de temps sur les matières qui “rapportent” le plus),
  • du rapport à la discipline (et se donner des raisons d’apprendre les disciplines les moins aimées).

Établir un programme de révisons permet de gagner du temps et de l’énergie (diminution du stress) en fixant des horaires (voir ici).

Pour tenir le choc face à une telle intensité de révisions, on veillera à se donner des respirations : certaines courtes (5 à 20 minutes) dès qu’on sent qu’on sature. D’autres pauses pourront être plus longues mais mieux vaut éviter les pauses de plus d’une demie journée par semaine dans cette période (et privilégier des activités plutôt calmes).

Temps 3 : les dernières révisions

Le troisième temps a lieu deux semaines avant l’épreuve. Dans cette période, on travaille à plein temps avec un rythme soutenu sur des horaires décidés à l’avance et auxquels on s’efforce de tenir.

Toutes les fiches sont revues plus rapidement. Cette fois, les détails sont également assimilés et remémorés.

On récite les plans à voix haute. Pour rythmer cette période, on fait aussi des exercices et des QCM.

Ce troisième temps est généralement accompagné d’une montée de stress à l’idée de l’échéance qui se rapproche. Dans son livre Tout est là, juste là, Jeanne Siaud-Facchin propose un petit programme de pleine conscience pour se préparer aux examens et lutter contre le stress en 5 étapes : Programme de pleine conscience en 5 étapes pour se préparer aux examens

Temps 4 : la mobilisation

Une dernière révision à grande vitesse peut encore avoir sa place deux jours avant l’échéance. Elle permet de se mettre en tête une dernière fois quelques détails difficiles et de renforcer la mémoire visuelle. Pour les exercices les plus complexes, on lit les solutions et on essaie de les retenir.

Enfin, on se ménage  impérativement une coupure d’au moins une demie-journée entre cette ultime révision et l’examen ou le concours. Les connaissances seront à leur place dans la mémoire à long terme, sans sensation de téléscopage et d’écrasement. Les batteries seront rechargées !

Il reste à se coucher tôt la veille et à mettre deux réveils le matin du jour J !

Des techniques pour s’endormir facilement :

………………………………………………………

Source : Apprendre à réussir de Jérôme Saltet et André Giordan( éditions Librio).

Commander Apprendre à réussir  sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *