Apprendre, la raison d’être des bébés et des enfants (le cerveau des bébés vus par les neurosciences)

Apprendre, la raison d’être des bébés et des enfants (le cerveau des bébés vus par les neurosciences)

Les bébés et les jeunes enfants sont comme le département Recherche et Développement de l’espèce humaine, nous dit Alison Gopnik.

Alison Gopnik est psychologue et nous explique dans cette vidéo que la pensée des bébés et des enfants est comparable à celles des scientifiques les plus brillants.

Pourquoi les bébés et les enfants apprennent-ils autant ?

Comment peuvent-ils apprendre tant de choses en un temps si réduit ?

L’Histoire de l’évolution humaine montre que les bébés et les enfants sont là pour apprendre : c’est leur raison d’être !

A partir de 18 mois, les bébés sont capables de comprendre les goûts des autres personnes, même lorsque les dits goûts vont à l’encontre des leurs : ils sont capables de faire preuve d’empathie.

A 18 mois, les bébés sont capables de comprendre qu’on ne veut pas tous la même chose et qu’ils devraient agir de manière à ce que chacun reçoive ce qui correspond à ses propres envies.

Les bébés en savent plus et en apprennent plus que ce que nous avions jamais pensé.– Alison Gopnik

Il existe une relation entre la durée de l’enfance d’une espèce, la dimension du cerveau par rapport au  corps et la mesure de l’intelligence.

La durée de l’enfance d’une espèce semble être reliée à la connaissance et à l’apprentissage.

Or les bébés et les enfants humains sont dépendants de leurs parents bien plus longtemps que les autres espèces.

Donc les bébés et les enfants humains sont comme une divion Recherche et Développement de l’espèce humaine.

Ils sont des scientifiques protégés qui ont juste à sortir et à apprendre, et avoir de bonnes idées.

Les adultes sont quant à eux les divisons Marketing et Production : ils prennent toutes les idées apprises pendant l’enfance et les utilisent.

Au lieu de voir les bébés et les enfants comme des adultes déféctueux, nous devrions les percevoir comme des indivius à un stade de développement différent d’une même espèce, comme les chenilles et les papillons. Sauf que les jeunes humains sont en fait de brillants papillons et que les adultes sont les chenilles.

Les enfants possèdent des mécanismes d’apprentissage très performants : le cerveau des bébés semble être l’ordinateur le plus puissant de la planète. 

Les bébés et les enfants sont doués dans l’apprentissage du monde. – Alison Gopnik

Les enfants sont plus doués que les adultes dans la recherche d’hypothèses incongrues. Quand les enfants font des hypothèses et des expériences, on appelle cela “jouer”. Jouer est réellement une sorte de programme de recherche expérimentale.

Les bébés et les enfants sont très mauvais dans la focalisation sur une seule chose mais ils sont très bons pour récupérer beaucoup d’informations qui proviennent de plusieurs sources différentes. Les parties inhibitrices ne sont pas encore actives dans leur cerveau, contrairement à ce qui se passe dans le cerveau des adultes (voir cet article).

Quand nous reprochons aux jeunes enfants de ne pas faire attention à ce qui est important, nous leur reprochons en fait de faire attention à tous les détails intéressants qui pourraient leur évoquer ou leur apprendre quelque chose. La conscience des bébés et des jeunes enfants se développe en permanence !

Qu’est-ce que ça fait d’être un bébé ? C’est comme être amoureux à Paris pour la première fois après avoir bu 3 doubles expressos. C’est une formidable manière d’être !

Cette manière d’envisager le développement du cerveau des petits humains nous invitent à plus de respect de leur travail et plus d’empathie pour les démonstrations de leur curiosité.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *