Orthographe et lecture : des astuces pour se souvenir des différentes valeurs des lettres (C/ G/ S/ Q)

Orthographe et lecture : des astuces pour se souvenir des différentes valeurs des lettres (C/ G/ S/ Q)

Dans son livre Tous les enfants sont doués, Cécile B. Loupan propose des ritournelles pour se souvenir des différentes valeurs de certaines voyelles et consonnes, que ce soit en lecture (décodage) ou en écriture (encodage).

Ces petites ritournelles peuvent servir d’antisèches pour les enfants. Elles peuvent être récitées sur  un air connu et apprécié des enfants, elles peuvent être enrichies par des dessins les illustrant, par des exemples de mots concernés, par des images ou films mentaux que les enfants imagineront à partir de ces petites comptines.

  • C et G

Avec e et i

c,g font “ceci”, “gegi”

mais avec toutes les autres lettres

ils font “kk” et “gg”

cro-co-ca-cu-cla

gli-gu-gan-ga-gro-go-gain !

  • H

H c’est une drôle de lettre

on ne l’entend pas !

Mais quand il suit C, il fait “chchch”

et quand il suit P il fait “fff”

  • G

G, c’est le plus coquin

avec N, il fait “gn”

comme un gnon;

avec U, il fait “gg”

comme dans guêpe;

et avec E, il fait “JJ”

comme dans Georges.

Quel coquin ce G !

  • S

Entre deux voyelles,

S fait “zzz”

Mais quand ils sont deux,

ils font “sss”.

Ruse russe !

J’aime aussi cette petite astuce mnémotechnique : quand le S est entouré de deux voyelles, il a peut et tremble en faisant “zzzz”. Mais quand il sont 2, les S n’ont pas peur et ne tremblent plus; ils font “sss” comme d’habitude !

  • Q

Q veut U

mais on ne l’entend plus !

Pour les diphtongues plus complexes, on peut passer par des histoires et des dessins associés. Ainsi, pour la diphtongue EUIL, on peut demander aux enfants de visualiser des dessins pour se représenter mentalement la difficulté orthographique. Chaque dessin est relié à une histoire (proposée par l’adulte ou, plus efficace encore, inventée par les enfants) qui fixe dans la mémoire.

Par exemple, on choisit le mot DEUIL et on raconte une histoire où un ogre meurt. Le E et le U forment le corbillard, le I est le petit garçon de l’ogre et le L est la veuve. Les enfants sont invités à reproduire le dessin et répéter les détails qui s’y rapportent.

astuces différentes valeurs des lettres

………………………………………………………………………………………………………………………..

Source : Tous les enfants sont doués : Un guide pour épanouir les capacités naturelles de votre enfant de Cécile Loupan (éditions ); Disponible en médiathèque, en librairie ou sur internet (DECITRE).

Commander Tous les enfants sont doués  sur Amazon.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *