6 clés de la mémorisation

6 clés de la mémorisation

clés de mémorisation

Source : Un bon schéma vaut mieux qu’un long discours – Clarence Thiery at TEDxINSA

L’effet de primauté

On retient mieux les premiers mots d’une phrase ou les premiers chiffres d’une série. On peut utiliser cette clé pour ancrer le savoir à retenir en priorité au début d’un cours/ d’un exposé.

Le story telling

On a besoin de se créer des histoires pour susciter des émotions, pour donner à l’individu un ressenti qui va lui permettre de s’identifier à des personnages et pour ancrer les nouvelles informations dans le réel.

L’humour et exagération

Des phrases choc ou humoristiques permettent de capter l’attention, de susciter l’intérêt et de marquer les esprits.

Les 5 sens

Les couleurs et graphiques pour la vue; la musique ou la modulation de la voix pour l’ouïe; les odeurs pour l’odorat

Les associations

On a du mal à ancrer des idées sur de l’abstrait : le savoir se construit à partir d’informations déjà en mémoire.

L’effet de proximité

Les derniers mots sont les dernières idées qui vont résonner comme un écho dans la tête.

Le schéma, un outil qui concilie ces 6 points

Le schéma permet d’utiliser les différents canaux de perception des informations (ouïe, vue, kinesthésie…). On peut visualiser l’idée principale au centre puis les liens logiques entre les différentes idées. Les éléments principaux peuvent être mis en couleur et des mots clés souligner les idées prioritaires à retenir. Le fait de dessiner des schémas permet d’activer la mémoire corporelle.

Le Mind Mapping en particulier permet l’association d’idées, cruciale pour la mémorisation à long terme. Le Ming Mapping sollicite l’esprit de synthèse (puisqu’on visualise tout de façon globale et immédiate) et l’esprit d’analyse (puisqu’on va pouvoir zoomer à l’intérieur des connecteurs logiques).

mind map outil pour apprendre efficacement

La présence d’images a par ailleurs un rôle positif dans la mémorisation (l’association d’une image à un texte augmente la mémorisation de 82% par rapport à un texte seul). Il est nécessaire que l’image produise du sens en rapport avec le texte parce que le cerveau a besoin de sens.

Lire aussi : 3 méthode visuelles pour apprendre

………………………………………………………………….

Source : Un bon schéma vaut mieux qu’un long discours: Clarence Thiery at TEDxINSA 

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *