4 clés pour se concentrer et être efficace (devoirs, révisions, cours….)

4 clés pour se concentrer et être efficace (devoirs, révisions, cours….)

4 clés pour se concentrer et être efficace

Se faire des images mentales de qu’on a à faire pour stimuler la concentration sur la tâche à effectuer

La meilleure façon de réveiller les neurones en charge de la concentration est d’utiliser l’écran mental pour se représenter un signal en rapport avec ce qui est à faire à travers des images, des sons, des paroles, des mouvements. Ces images mentales mobilisent l’attention sur le projet à effectuer comme des signaux d’alerte.

Par exemple, visualiser l’agenda ouvert à la page du lundi pour attaquer les devoirs ou alors entendre la/le prof les dicter.

Planifier les gestes mentalement sous forme de film

Une fois que l’attention est mobilisée, il est utile de se “faire un film” pour planifier les actions à réaliser. Cette mise en projet permet à la fois d’anticiper ce qui est à faire et de focaliser l’attention.

Pour une séance de révisions ou de devoirs, il est possible de s’imaginer dans la chambre et faire comme si on allait tourner une scène de film en tant que réalisateur.trice :

  • comment sera la scène (agencement du mobilier, éclairage, sons, protagonistes, matériel nécessaire…) ?
  • combien de temps la scène va-t-elle durer ?
  • que va faire l’acteur (mouvements, actes mentaux, position, séquencement chronologique des actions, pauses éventuelles…) ?

Plus les évocations mentales sont riches (images, mouvements, sons, paroles…) et précises, plus elles seront efficaces pour la concentration et le passage à l’action.

Une fois que le/la réalisateur.trice a fait son travail, place aux acteurs ! Il s’agit alors de passer des évocations mentales à l’action selon le plan imaginé lors de la réalisation.

Jouer à un jeu de rôle et utiliser l’humour pour maintenir la concentration

Parfois, il suffit d’imaginer une personnage ou une situation pour clarifier encore l’intention et maintenir la concentration.

Quelques exemples

  • imaginer être un.e chercheur.se d’or qui recherche minutieusement des pépites lors de la relecture d’un texte (les erreurs d’orthographe étant les pépites d’or)
  • imaginer que quelqu’un raconte une histoire à partir d’une rédaction/dissertation et qu’on est l’auditeur.trice : l’arrêter dès que le narrateur parle bizarrement parce que cela signifie que la phrase n’est pas très bien écrite et qu’il faut la “toiletter” (éviter les répétitions, ajouter de la ponctuation, accorder les temps, ajouter des connecteurs logiques…)
  • quand un professeur explique quelque chose en classe, imaginer devoir le réexpliquer juste après à une amie en retard

S’auto féliciter et s’auto récompenser

On mémorise mieux quand on ressent des émotions positives. Penser à s’auto féliciter participe par ailleurs à renforcer la concentration parce que le cerveau aime quand on lui signale qu’il réussit bien (il ne se démobilise pas). Au fur et à mesure des réussites, le cerveau va vouloir retrouver cette sensation agréable favorisant donc l’état de concentration qui en a permis l’émergence.

Il est possible de mettre en place un petit système d’auto récompense personnel pour renforcer l’effet émotion positive (exemple : à chaque exercice accompli, à chaque étape d’une dissertation, à chaque tranche pré définie accomplie sans se déconcentrer peut correspondre une petite récompense comme un temps de pause, une activité appréciée, un petit quelque chose à manger…).

………………………………………………………………………….

Source : Les petites bulles de l’attention de Jean-Philippe Lachaux (éditions Odile Jacob)

Commander Les petites bulles de l’attention sur Amazon ou sur Decitre.

You may also like...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *